• Le parfum de Marlene Dietrich


                                                                        Femme qui se parfume
           
                                                                                               
    Marlène Dietrich (en allemand : Marlene Dietrich) est une actrice, chanteuse, américaine d'origine allemande. Elle est née le 27 décewmbre 1901 à Berlin -Schöneberg, en Allemagne dans la Leberstrabe.Elle est la fille de Louis Erich Otto Dietrich officier prussien et de Joséphine Felsing.Sa soeur aînée Elisabeth est née en 1900. Elle perd son père en 1908 et décédée le 6 mai 1922 à Paris en France. Elle fut un temps la muse du cinéaste Josef von Sternberg. 

                                       

    Elle se marie le 17 mai 1923 avec Rudolf Sieber et donne naissance à sa fille Maria Elisabeth Sieber, le 13 décembre 1924. En 1930, elle devient célèbre avec le film l'Ange bleu et notamment la chanson « Ich bin von Kopf bis Fuß auf Liebe eingestellt » (« Je suis faite pour aimer de la tête aux pieds », traduite en anglais par « Falling in love again », et reprise maintes fois). Fuyant le régime nazi, elle devient citoyenne des Etats-Unis en 1937. Anti-nazie fervente, elle chante pour les troupes américaines et britanniques stationnées au Royaume-Uni, puis les suit en France pendant la campagne de libération. À la libération de Paris, elle retrouve Jean Gabin, qui fut son amant, et qui participait à la campagne en tant que chef de char au 2e escadron du régiment blindé de fusiliers marins.
    On a longtemps cru qu'elle avait été façonnée par Sterberg, en fait Marlene Dietrich, fille d'un officier prussien mort pendant la grande guerre, avait déjà une bonne dizaine de films quand le cinéaste décida de lui confier le role de Lola Lola dans « l'Ange Bleu ».
    Après une chute dans une fosse d'orchestre lors d'une tournée en Australie en 1975, Marlene Dietrich se retire définitivement de la scène. Elle vivra recluse dans son appartement de l'avenue Montaigne, à Paris, jusqu'à son décès.On a longtemps cru qu'elle avait été façonnée par Sterberg, en fait Marlene Dietrich, fille d'un officier prussien mort pendant la grande guerre, avait déjà une bonne dizaine de films quand le cinéaste décida de lui confier le role de Lola Lola dans « l'Ange Bleu ».Elle meurt à Paris, le 6 mai 1992. La cérémonie a lieu à l'église de La Madeleine. Elle est ensuite enterrée, selon ses vœux, non loin de sa mère dans le petit cimetière de Friedenau, Stubenrauchstraße à Berlin-Schöneberg. Sa fille et son unique enfant, devenue par son mariage Maria Riva, a écrit une biographie remarquée sur sa mère.    
     

                       

    Devant la caserne quand le jour s'enfuit
    La vieille lanterne soudain s'allume et luit.
    C'est dans ce coin là que le soir on s'attendait remplis d'espoir
    Tous deux Lily Marlène, tous deux Lily Marlène.

    Et dans la nuit sombre nos corps enlacés
    Ne faisaient qu'une ombre lorsque je t'embrassais
    Nous échangions ingénument joue contre joue bien des serments
    Tous deux, Lily Marlène, tous deux, Lily Marlène.

    Le temps passe vite lorsque l'on est deux !
    Hélas ! on se quitte voici le couvre-feu...
    Te souviens-tu de nos regrets lorsqu'il fallait nous séparer ?
    Dis-moi, Lily Marlène ? Dis-moi, Lily Marlène ?

    La vieille lanterne s'allume toujours
    Devant la caserne lorsque finit le jour
    Mais tout me parait étranger, aurais-je donc beaucoup changé ?
    Dis-moi, Lily Marlène, dis-moi, Lily Marlène ?

    Cette tendre histoire de nos chers vingt ans
    Chante en ma mémoire malgré les jours, les ans
    Il me semble entendre ton pas et je te serre entre mes bras
    Lily ... Lily Marlène, Lily... Lily Marlène.


     
    L'ALLEMAGNE  DE  MARLÈNE

      

      PLAQUE SUR LA MAISON NATALE À BERLIN.

     

     

       
                                                                                         ANGÉLIQUE  ENCENS  DE  CREED (1933)

                                                                                             PARFUM  DE  MARLÈNE  DIETRICH

     

      


                                                                                                             

                                                                                       
                                                                                  



           

                                                           


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :