• Les parfums Stella cadente




                                                                Femme rose


                                                           

                                            

    Protégée par sa bonne étoile " filante " (Stella Cadente, en italien), Stanilassia Klein après avoir fait ses classes de styliste chez Montana, Cacharel et Corinne Cobson, s'est lancée dans l'aventure en créant sous sa griffe dès 1991. Sans financement, la jeune femme a débuté par les bijoux et accessoires. Le succès est rapide et lui permet en quelques saisons de présenter toute une garde-robe empreinte de poésie et de sensualité. Des lignes fluides, des pulls aux jolis décolletés soulignés de dentelles mais surtout des mélanges de tissus surprenants caractérisent le style Stella Cadente . Des tailleurs en drap de shetland avec des empiècements de guipures, des tops en mousselines transparentes rehaussés de paillettes ou de plumes, des imprimés ultra fleuris qui mettent en valeur les échancrures sensuelles et généreuses des robes et des jupes s'avèrent être les leitmotiv de toutes les collections de Stella Cadente. Hors mode mais tellement dans la tendance, les vêtements parme, vert sapin ou amande, prune, rose ou carmin de Stella Cadente conservent de savoureux accents slaves et savent mieux que d'autres, révéler la femme " femme " qui sommeille en chacune de nous. À Paris comme à Londres, se glisser dans un pull ou une robe Stella Cadente, c'est décider de choisir la séduction au coeur de l'hiver malgré les frimas ou le brouillard environnant. Stella Cadente c'est aussi de beaux objets pour la maison déclinés avec la complicité du verrier vénitien Salviati et dès l'automne 2004 , un parfum élaboré avec le savoir-faire de Clarins.
    Après avoir été abandonnés dans leur aventure par Clarins, les parfums Miss Me de Stella Cadente sont relancés par la société Parfums & Beauté.
    Le nez des parfums Stella Cadente est : Annick Menardo.


                                                                  

                                                                Stanislassia Klein et Biba Rozencivajg                   



                                              

     

    Stanislassia Klein, créatrice : Stella Cadente n'est pas une marque de mode pure, mais plutôt une griffe d'état d'esprit, d'univers. Je ne suis pas du genre à passer huit heures par jour à monter une manche. Je ne me sens donc pas bloquée par la mode ou les accessoires. Voila pourquoi, je me sens totalement libre d'intervenir dans un maximum de domaines. Par exemple, habiller la dernière citadine de Skoda me correspondait bien. Les automobiles sont toujours si tristes, peu féminines. J'ai imaginé cette Skoda Fabia comme une vraie fille qui porterait de l'eye-liner, du strass ou des boucles d'oreilles et j'ai créé un kit de trois décors éphémères, à changer à volonté. Mais ma démarche ne relève pas du marketing. Le marketing, je n'en ai ni l'envie, ni les moyens. Ce qui importe, c'est la femme et ses multiples facettes. Sans tricherie.
     
    Biba Rozencwajg, directrice de la communication : La personnalité de notre marque est si forte, quelle peut se fondre dans l'univers d'autres griffes, sans dénaturer ses codes. Chez Stella Cadente, le vêtement est travaillé comme un accessoire, à mélanger à sa garde-robe. Cultiver le décalage et la transversalité des domaines s'accorde, ainsi, tout à fait à notre philosophie. Cela nous permet d'être accessible et de toucher toutes sortes de femmes.  



                                                  




     Parfum oriental-vanillé.

    Fleur d'oranger, rose, baumes, benjoin, ambre blanc  

    .


     


    Parfum floral



                     

    Parum frais. 2007
    Néroli, Ylang-ylang, musc


                         




     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :