• Les parfums synthétiques






                 femme rose animée


           


          

     

    Créée en 1994, l'association Cosmetic Valley n'a jamais cessé depuis d'augmenter son influence au point de devenir un acteur incontournable du secteur cosmétique en France. Outre Paco Rabanne, c'est une concentration de marques prestigieuses comme Hermès, Calvin Klein, Guerlain, Dior ou Lolita Lampicka. Au point d'avoir naturellement été labellisé pôle de compétitivité en 2005. Autour de Chartres, la Cosmetic Valley s'étend sur neuf départements.

       

    La Cosmetic Valley est le premier réseau français d’industriels de la filière beauté. Installés dans l’Eure-et-Loir, à Chartres, les 100 entreprises et 6000 professionnels regroupent leurs compétences et leur dynamisme. Au total, c’est plus de 200 millions de parfums et produits de beauté qui sont fabriqués chaque année. Le chiffre d’affaire 2003 est estimé à 1,5 milliards d’euros. C’est d’abord le parfumeur Fabergé qui implante ses équipes dans les années soixante à Chartres puis Lancaster en 1972 et deux ans plus tard Guerlain s’y installe. Aujourd’hui, ce vivier de compétences s’est agrandi et est devenu une référence en matière de production cosmétique sur le plan national et international.

    <st1:place><st1:placename>Cosmetic</st1:placename> <st1:placetype>Valley</st1:placetype></st1:place> 4bis, rue Georges Fessard 28000 Chartres<o:p></o:p>




         

     

     

    " La plus audacieuse des industries chimiques est sans doute celle qui vise à reproduire de toutes pièces les suaves odeurs des fleurs " (Eugène Charabot chimiste 1900). Les produits synthétiques n'ont peut-être pas toute la finesse des produits naturels. Il y a plus de 100 ans, pour crée un parfum on employait uniquement des essences naturelles. Aujourd'hui les essences naturelles ne sont employées qu'à 18 %.Je vous donne un exemple:  Dans l'essence de pin on isole le terpène qui donne le terpinol à l'odeur de lilas.

     

                                                                                 













    A l'Exposition Universelle de Paris en 1900, c'est une révolution. Des échantillons synthétiques sont offerts à la curiosité du public.Toujours le chimiste Charabot : " L'industrie des parfums artificiels est la plus originale et la mieux représentée à l'Exposition.". En 1899, il a écrit un livre: " Les parfums artificiels ". Avec les découvertes du XIXième s. et début du XXième s. c'est l'âge d'or de la parfumerie  (on mélange les produits naturels et les produits synthétiques).

    Liste publiée à Londres vers 1949, par Arnold.

    Benzaldehyde                    Liebig et Wöhler  Liebig (homme de science université de Bonn) 1837

    Acétate de benzyle           Cannizzarro 1855

    Coumarin                           Perkin  1868

    Vanilline                             Tiemann &  Haarmann   1874<o:p></o:p>

    Menthol                              Beckmann & Pleissner  1887<o:p></o:p>

    Musc artificiel                    Baur  1888

    Jasmone                           Treff & Werner  1935

    Civetone                            M. Stoll   1948

    Gehrardt de Strasbourg né en 1816 et décédé en 1856, est celui qui a jeté le plus de lumière sur la nature des phénomènes chimiques.En 1844, il a synthétisé l'aldéhyde cuminique   (cumin). Cahours , synthétisa le salicylate de méthyle  (essence de Wintergreen).Cannizzarro né en 1826 à Palerme a synthétisé l'acétate de benzyle  (odeur de jasmin)  l'aldéhyde paratoluique (amande fruitée), l'alcool anisique   (aubépine), William Perkin (Angleterre 1868) coumarine   foin coupé qui avec bergamote et géranium, ont permis à Paul Parquet de créer " Fougère Royale" chez Houbigant. Tiemann & Reimer (Allemagne 1875) la vanilline.
                                                       

    Kolbe le méthyle  (parfum fleur d'oranger). Baur  (Mulhouse) muscs artificiels  (qui servent comme fixateurs). Georges De Laire fondateur de l'industrie du parfum ionone  (parfum de violette), Tiemann  (Allemagne 1848-1899) professeur à l'Université de Berlin , chercheur  éminent. en plus de la vanilline isoeugénol (parfum d'oeillet).Le nez Paul Parquet s'empare de cette découverte et crée un chef d'oeuvre " Coeur de Jeannette " pour Houbigant. Darzen (Moscou) synthétisa le salicylate d'amyle (odeur de trèfle). Bouveault synthétisa l'alcool phényléthylique (odeur de rose). Sabatier, Mailhe, Blaise, les aldéhydes gras  (Chanel no 5).Otto Wallach synthétisa le camphre et le terpinol  (odeur de lilas).


                                                                                           

    Un parfumeur dispose de 500 essences, naturelles et synthétiques, différentes. Il en utilisera entre 30 et 80 pour mettre au point une recette. Toutes les essences n'ont pas le même prix. Ainsi une essence de rose peut coûter jusqu'à 8.000 euros le kilo, celle d'iris, 9.000 euros. Plus courant, la bergamote se négocie 60 euros le kilo. La moins chère, l'orange, revient entre 10 et 12 euros le kilo.

                                                

    Ruzicka de la Croatie 1887. En  1915 il s'installe à Zurich.

                                                Il découvre le principe odorant de la violette

                                                Il s'associe à Chuit, Naef & Cie  et forme ce qui s'appelle

                                                aujourd'hui  FIRMENICH

     

                                                Il découvre le jasmone  (jasmin)

                                                Le civettone  (civette)

                                                Le muscone (musc)

                                                L'irone  (iris)

                                                Il a reçu le PRIX NOBEL en 1939.

     Edmond Roudniska           a découvert l'hédione   (jasmin)

                                                Il a crée " Eau Sauvage de Dior " 1966

                   

    <o:p>            </o:p>

                                      

    Avant l'arrivée des produits de synthèse, le prix des parfums limitait l'usage, mis à part l'Eau de Cologne. La parfumerie était simple, mais coûteuse.Les créateurs pourront désormais imaginer des parfums originaux. C'est de la synthèse que sont venus : lilas, muguet, oeillet, chèvrefeuille.C'est de la synthèse que sont venus les produits de toilette les produits d'hygiène domestique.les produits de nettoyage ménager.  

     

     

                                     

     

     

    Jasmin                       jasmone

                                       acétate de benzyle

    Rose                          alcool phényléthylique

    Lilas                           terpinol

    Muguet                       linalol

    Violette                       ionone

    Fleur d'oranger          anthralinate de méthyle

    Cannelle                     aldéhydes cinnamique

    Citron                          citral

    Trèfle                          salicylate d'amyle

    Ambre                        héliotropine

    Iris                               irone

    Géranium                   géraniol

    Vanille                        vanilline

    Oeillet                        eugénol

    Lavande                    acétate de linalyle

    Coumarine                acide salicylique

     

    LES DÉRIVÉS PROVIENNENT  :  DU PÉTROLE, DE LA HOUILLE, DE LA

    TÉRÉBENTHINE, DE LA CITRONNELLE, DU LEMONGRASS, DE L'HUILE DE

    PALME, DE L'HUILE DE RICIN.

                                                                   

                                                                                   CITRONNELLE

     

         

     Ils proviennent de la réduction des acides gras. Soit de l'huile de palme ou de l'huile de ricin. Les 1er furent disponibles en 1903. Le 1er chef d'oeuvre qui a contenu des aldéhydes fut Chanel no 5.

     

                                                                                                                 

     

    Dans une salle climatisée à 15C°, les mélanges de concentrés et d'alcool sont misent en macération pendant une période variant de 15 à 20 jours. Une opération qui s'effectue dans une des 90 cuves à 20.000 euros pièce, répartie sur deux niveaux. L'usine Paco Rabanne a une capacité de 280.000 litres. La taille des cuves s'échelonne entre 500 litres et 6.000 litres.

    Le groupe Puig, commercialise deux marques de parfums. Paco Rabanne et Nina Ricci. Produit phare du groupe, "Nina". Lancé en 2005, c'est aujourd'hui un véritable best-seller. 3 millions de flacons ont été vendus en 2006. En un an, la pomme a conquis 3% de part de marché.

    La coloration du parfum se fait par ajout, celle de l'alcool également. C'est un alcool de betterave, en provenance de l'Aube, qu'utilise le fabricant. L'usine Paco Rabanne de Chartres en consomme 24.000 litres par semaine. Selon la nature du flacon, une ligne de production peut sortir entre 1.000 et 1.600 flacons à l'heure, soit 30.000 flacons par jour et en moyenne par ligne. Fragiles, les flacons en verre de "Nina" sont disposés dans un godet tout au long de leur parcours.<o:p></o:p>

                       


                    

                  

    En fin de parcours, la ligne de production referme la boite du parfum et l'emballe d'un film plastique. Le produit ressort sur un tapis roulant. Une minute aura suffit pour sortir 40 flacons qui seront disposés manuellement dans un carton.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

                   Signature no 2 raymonde<o:p></o:p>






     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :