• Silvio Denz LALIQUE

     

                        

     

    Il est notamment propriétaire des parfums Alain Delon et Grès.

     

    « Je suis très heureux. C'est un rêve », lâche celui qui, non content de posséder la plus grande collection de flacons Lalique au monde, vient de s'offrir pour 40 millions d'euros la cristallerie grandeur ­nature… L'air tantôt grave, tantôt rieur, ce Suisse de 51 ans, patron fondateur de la société Art et Fragrance, et qui parle quatre langues, l'a finalement emporté sur le projet de l'homme d'affaires indien à qui la maison avait été promise par le groupe Pochet.

    Un cauchemar pour les 600 salariés qui craignaient une délocalisation, et qui soufflent donc aujourd'hui. Car le repreneur voit grand pour l'entreprise dans laquelle il compte investir 12 millions d'euros, et qui a renoué avec l'équilibre sous la férule d'Olivier Mauny. Cet ex-LVMH arrivé il y a 4 ans demeure DG délégué, quand Silvio Denz devient, lui, président et directeur général. Le rachat de Lalique, « marque mondialement connue » et acquisition plus grosse que son groupe (67 millions d'euros de chiffre d'affaires, contre 22 millions), consacre le parcours d'entrepreneur de l'autodidacte qui développe aujourd'hui ses affaires depuis Londres. « Question de fiscalité », confie-t-il.

    Né à Bâle, « pas trop loin de l'Alsace » et de Wingen donc, où se trouve le site de Lalique), ce fils de commerçant a fait fortune en transformant une petite affaire familiale de parfums de gros en une chaîne de ­parfumerie devenue la plus importante de Suisse (100 magasins) et revendue en 2000 à Marionnaud pour 100 millions d'euros. Le jack-pot pour celui à qui sa formation en finances et en marketing sur le terrain, en Grande-Bretagne, en Suisse et aux États-Unis, sut ainsi profiter.

    Depuis, propriétaire des parfums Alain Delon et Grès notamment, cet épicurien, qui a investi aussi dans l'immobilier à Londres et dans le vin, à Bordeaux notamment (château Faugères et château de Chambrun), sut redéployer avec Art et Fragrance (22 millions d'euros de chiffre d'affaires) une affaire prolifique de production et de distribution internationale de parfums. Il l'avait introduite en Bourse à Berne l'an dernier, dans le but « d'acquérir des maisons de luxe et dans le domaine des parfums ». Mission réussie aujourd'hui.

    <liste><element></element></liste>
     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :