• Flacons.Vaporisateurs.Scent-strips,liquatouche,trucs, buvards, rubans,pulvérisateurs

     

     

              

                  

                                      

     

                      

      

                                                        

                        Flacons rose

                                           

      

    Si vous avez un bouchon de bloqué : ne forcez pas pour l'ouvrir. Placer le flacon au congélateur un quart d'heure. Faites couler, au niveau du col du flacon encore glacé, un filet d'eau chaude non bouillante. Prenez la précaution de tenir le bouchon pendant l'opération. Il s'ouvrira tout seul sans forcer.

    Il se vend en France 143,000 flacons de parfum par jour, dont 39,000 pour homme.

     

                 

                                                                            

    Le parfum répond à un concept de recherche très élaboré. Son nom, toujours brièvement évocateur, est un élément de rêve. Le flacon, créé tout spécialement pour lui, avec son emballage adapté et son image publicitaire, doit être parfaitement en phase avec le concept, car il va participer à entretenir le rêve. C’est ainsi que pendant une centaine d’années, à l’image de celui que Lamartine appelait « l’archange du dandysme ».

    Les parfums d’Orsay ont été par exemple synonymes de raffinement absolu : pas moins de 80 flacons originaux verront le jour sous des signatures très recherchées. De nombreux artistes vont se mettre au service des grands parfumeurs-créateurs et des couturiers prestigieux : sous l’influence par exemple de René Lalique (1860-1945) de nombreux flacons aussi raffinés qu’originaux seront édités, qui marqueront à jamais une époque de luxe inégalé. Serge Mansau est l’un de ces créateurs prestigieux pour les maisons les plus connues : Dior, Lancôme, Révillon, Patou, Lanvin, Rochas… Son ouvrage intitulé tout simplement « Les Flacons », montre ses plus belles réalisations.

    Les chefs-d’œuvre de la parfumerie sont la conjonction des créations d’artistes (Lalique, Poiret, Iribe, Groult) et de l’invention et du savoir-faire des entreprises prestigieuses de la verrerie et de la cristallerie (Baccarat, Saint-Louis, Brosse, Dépinoix). Somptueux, étourdissant ou d’une simplicité très étudiée, conçu spécifiquement pour l’Homme ou la Femme, le flacon, véritable verrerie d’art, est souvent ce qu’il y a de plus coûteux dans l’élaboration d’un parfum. On ne s’étonnera pas qu’une fois les subtiles senteurs disparues, il soit précieusement conservé et devienne au fil des années « objet de collection », acquérant par sa rareté de plus en plus de valeur. Rien n’a été trop beau pour célébrer le monde magique du parfum et la recherche vous entraîne de surprises en surprises. Ainsi la collection du Musée Fragonard recèle des pièces admirables, (3000 pièces de l’Antiquité à nos jours, les objets les plus rares et les plus précieux).

                       

    Les principaux fabricants de flacons contemporains.

    Pochet du Courval
    Saint Gobain Desjonquères
    Cristallerie Lalique
    Cristallerie Saint Louis
    Verrerie de la Bresle
    Verrerie de Nesles Normandie

                    

                       

    Objet décoratif par excellence, il permet de créer un nuage odorant et de faire s’épanouir le parfum sans surcharge. Brillat-Savarin, surtout connu pour sa Physiologie du Goût, qu’il publia en 1825 à la fin de sa vie, aurait été l’inventeur du vaporisateur, nous suggère Catherine Donzel dans Le Parfum (le Chêne). Il est vrai que du goût à l’odorat, il n’y a qu’un pas ! Le mécanisme d’abord à pompe est devenu un élément décoratif, avec une poire, un pompon de soie, une couleur assortie au flacon.

     

                     

                                        

     

    Les senteurs délicates s’évaporent, les couleurs s’altèrent ; pour ôter des résidus collés aux flacons, on utilisera de l’alcool, de l’eau tiède savonneuse ou du vinaigre blanc. L’opacité, les ternissures, se réduisent dans des bains de vinaigre blanc. Pour les pièces grasses, on utilisera de l’ammoniaque diluée. On évitera d’essuyer avec des torchons plucheux et pour sécher l’intérieur des flacons étroits, le sèche-cheveux fait merveille. Une fois le verre bien nettoyé remplacer par de l’eau teintée ou de l'eau de Cologne.

    Vous désirez vous procurer une parfumeuse et vous êtes de Paris, je vous conseille d'aller à Montmartre visiter la boutique Belle de jour. Belle de jour, une fantastique boutique sur les objets anciens se rapportant au parfum. Juste à coté du départ du funiculaire de Montmartre.Tout est beau mais dispendieux.

           

                                                

                                                                                                           LINALOL  

                                    

              

    Origine du Bois de rose. On rencontre cet arbre principalement au Brésil et en Guyane. Malheureusement son exploitation industrielle pour l'extraction du linalol a contribué à sa rareté. Le linalol est un alcool terpénique, alcool secondaire, insaturé à l'odeur de muguet.  Attention aux abeilles. Tous les composants d'un parfum ne sont pas anodins.Certains présentent des inconvénients. Ainsi  le  linalol  l'odeur suave attire les abeilles.

     

      

           

    Dépliant ou encart publicitaire comportant un rabat qui, au moment de son ouverture dégage un parfum par éclatement des capsules parfumées. Cette application est surtout utilisée pour les parfums. Une société du Minnesota aux USA, la 3M Company lança le scent-strip, bandelette de papier parsemée de microcapsules odorantes que l'on insère dans les magazines. Le 1er à y recourir fut Giorgio de Beverly Hills. (1981). Ces années témoignent aussi de l'ouverture de Procter & Gamble sur le marché des parfums de luxe :  GIORGIO BEVERLY HILLS  est acheté en 1994.

              

                                                                             

     

                 

    Giorgio Beverly Hills date de 1961 (Californie).

    Les fondateurs sont fred et Gale Hayman.

    En 1981 ils lancent le parfum GIORGIO avec une grande publicité. Le parfum a eu un grand succès.

    L'emballage avait des rayures jaunes et blanches..

    En 1987, GIORGIO fut racheté par AVON fondé aux USA en 1886.

    Les ingredients :

     

    Les notes de tête

    Gardenia, muguet, chèvrefeuille, fleur d’oranger

    Les notes de coeur

    Tubéreuse, rose, jasmin, camomille, ylang-ylang, vétiver

    Les notes de fond

    Mousse de chêne, patchouli, musc, santal, bois précieux

     

                                                                                   

     

                 

     

                   

              

     

     

                 

     

     

     Lors de la découverte d'un parfum, laissez le s'évaporer naturellement à l'intérieur de votre poignet ou sur le dos de votre main. Versez quelques gouttes et attendez un instant. Laissez le parfum prendre vie sur votre peau, laissez les notes vous parler, doucement, au fur et à mesure qu'elles se dévoilent. Ne frottez pas le parfum appliqué, car cela écrase les molécules et bouscule les notes. Si vous ne souhaitez pas l'appliquer sur vous, optez pour les mouillettes en papier buvard ou pour un morceau de tissu.

     

     

                                                               Insolence liquatouche         Palazzo liquatouche

    Ce sont des cartes rigides à patch. Les cartes sont dotées d'une languette détachable au dos. A l'intérieur quelques gouttes de parfum ou une petite lingette imprégnée de la fragrance. Il existe 2 tailles : carte de crédit ou carte téléphonique. Elles sont très recherchées actuellement par les collectionneurs.

     

    Les buvards sont de grandes cartes (10 x 21 cm). Leur papier est granuleux, c'est pour cette raison que les olfcartophiles les ont nommés "buvards" en comparaison avec les buvards publicitaires. Ces cartes sont éditées par une chaîne de parfumerie sous deux appellations : La Planète des Parfums et Laura Diva. Ces deux enseignes n'existent plus. Leurs buvards sont donc plus difficiles à trouver actuellement. 

                                                       J'adore de Dior              Le mâle de Jean-Paul Gaultier

     

          

             

    Et si le nouveau signe d’élégance en parfumerie était le ruban ? Il faut dire qu’il séduit de plus en plus de marques de parfums. Depuis quelques années, il a fait son entrée en parfumerie comme version de luxe des touches à sentir. Proposés par des marques comme Hermès ou Narciso Rodriguez, le ruban mouillette parfumée noué au poignet associe élégance et efficacité (rémanence de l’odeur et visibilité pour la marque). Depuis peu, le ruban vient accessoiriser les flacons de parfums eux-mêmes.

    Après quelques précurseurs (Agent Provocateur, Rumeur de Lanvin), les parfums qui ont recours au ruban cette saison sont nombreux : Chloé, le b. (Agnès b.), les parfums récoltes de Givenchy, do ré et mi fa (Réminiscence).  Tantôt noué librement autour du col du flacon, le ruban l’entoure aussi quelquefois de manière plus formelle, comme un clin d’œil au baudruchage (Lanvin, Givenchy). Pour le couturier Max Mara, le ruban apparaît même comme la signature du flacon. Un gros ruban de satin gris a été ainsi fixé à la main autour du flacon et du capot.

        Parfum chloé bonne

     

     

    Au dessus de la ligne de production, les vaporisateurs sont distribués automatiquement dans les flacons remplis. Ils proviennent le plus souvent de l'entreprise Valois, leader dans la conception et la fabrication de systèmes de pulvérisation.

      

     


     

     

                   

      

      

                     

      

                        

      

                                            

                                           

                                            

                                  

      

                                                     

      

     

     

                      

      

     

            

      

      

                                           

     

                                                                

     

                                                   

     

     

     

     


     

                                     

     

     

      

                                          

      

     

     

     

    .

     

     

                                                  

     

     

     

     

                                                                   

     

     

     

                                                        

                             

     

                          

                      

                       

     

     

     

     

     

     

     

                  

     

     

                                 

     

     

     

                    

                                                             

                                                           

     

     

                      

     

     

     

     

          

                                         

     

                                          

     

     

     

                                        

     

                               

     

     

                                         

     

     

                   

     

     

     

     

                          

      

     

     

     

                                                       

      

                                                       

      

      

    .

      

      

     

     

     

     

                                         

     

     

     

                      

                 

     

     

     

     

                          

     

             

      

     

                    

                                        

      

                                                      

                                                            

                                           

                                    

      

                                                           

                                                    

                                                                

     

                           

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                  

     

     

     

                           

     

                      

          

                  

                                                  

     

     

     

                                                

                                   

     

              

     

     

     

                  

     

              

     

     

         

     

            

     

     

               

     

         

     

     

     

                               

                                

      

                               

     

     

                         

     

     

     

     

     

     

     

                     

     

     

     

     

     
     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    caro95
    Dimanche 19 Avril 2009 à 19:11
    BONJOUR,

    Je suis en 3 ? ann?d'archi et pour mon diplome je dois cr? un parfum et son mecanisme. Est ce que qqun peu m'aider pour que je comprenne le fonctionnement du mecanisme des parfums ? poire " . Pouvez vous m'envoyer des infos par mail ? caroline-eleonore@orange.fr
    Merci d'avance
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :