• L'eau de Cologne

     

                 

            

           Original Eau de Cologne

     

                                                                                                        ROSOLI (1er FLACON)

                                                                       

                 

    Chef d'oeuvre de l'histoire de la parfumerie. Elle origine à Florence au Couvent Santa Maria-Novella. Jean-Paul Féminis voyageant à Florence , reçu de Sr Marie Clémentine la recette secrète. Rentré à  Cologne il fabriqua l'eau miracle qu'il appela  " Eau admirable " et qui devint l'eau de Cologne. Jean-Paul Féminis a fait venir d'Italie son neveau Jean-Marie Farina. (voir l'article Parfumerie Les Officines de Santa Maria Novella à Florence).

           

    1685-1766

    L’Eau de Cologne (Kölnisch Wasser) trouve ses origines dans les années 1700. En 1709, en effet, un Italien fonde à Cologne un transit de marchandises. Un de ses frères, Jean-Marie Farina, exploitera la recette d’une eau alcoolisée, à base d’agrumes, « l’Eau admirable » dont la composition est attribuée à son oncle Jean-Paul Feminis. En 1732, Jean-Marie Farina devient l’unique propriétaire en Europe de cette eau, que ses clients français appellent « Eau de Cologne ». Mais en 1792 commence, par ailleurs, l’histoire de l’Eau de Cologne originale 4711. En effet, le 8 octobre 1792, le fils du banquier Mühlens de Cologne célèbre son mariage et reçoit d’un moine Chartreux, invité à cette occasion, la formule d’une « Aqua Mirabilis ». Conscient de la valeur de ce présent, W. Mühlens créé immédiatement une fabrique dans la Glockengasse. Ce n’est qu’en 1794 que la fabrique reçoit le nom de 4711, en référence à la période d’occupation de la ville par les troupes françaises, qui instituèrent une numérotation consécutive de toutes les maisons dans les rues de la cité (la fabrique d’Eau de Cologne occupait le N°4711 dans la Glockengasse). Au fil du temps, l’Eau de Cologne acquiert la faveur d’un public de plus en plus large, au point de devenir au XIX ième siècle le parfum préféré de la bourgeoisie et de ceux qui respectent le code des bons usages et les fragrances douces, légères et donc discrètes. Son action stimulante et rafraîchissante est, en effet, incontestable.

               

              Cimetière Melaten Cologne

              

    A l’origine, d’ailleurs, son caractère bienfaisant est tel, qu’on joint à chaque flacon vendu, une petite notice indiquant, en détail, les usages et les effets de cette eau « miraculeuse ». Ainsi, explique-t-on que les jeunes gens peuvent avaler 20 à 30 gouttes de cette eau, mélangées à de l’eau ou du vin, tandis que les personnes plus âgées pourront, elles, en avaler 50 à 60 gouttes, pour freiner, notamment, un rythme cardiaque trop rapide. On indique également que l’eau guérit les maux de tête lorsque l’on inspire cette fragrance quelques minutes. Mais le caractère « médical » de cette Eau de Cologne disparaîtra très vite, lorsqu’en 1810, Napoléon Bonaparte, imposa par décret que l’on divulgue officiellement les secrets des formules des médicaments. Les fabricants de l’Eau de Cologne ne souhaitant pas se plier à ce décret, décidèrent de donner à leur produit une nouvelle image, en la qualifiant d’eau de toilette à usage externe. Aujourd’hui, la formule exacte de l’Eau de Cologne reste un secret toujours aussi bien gardé, même si de nombreuses maisons de parfumeries ont tenté  d’imiter cette eau hors du commun. Ainsi, virent le jour, des eaux comme, par exemple, « l’Eau de Cologne Impériale » de Guerlain, « L’Eau de Cologne Extra-Vieille » des Frères Roger & Gallet (qui rachetèrent en 1862 le secret de fabrication de cette eau intemporelle et universelle), ou encore, « L’Eau de Cologne English Lavender » de Yardley, Véritable Eau de Cologne de la parfumerie "Le Jardin Retrouvé".  Une chose est sûre, l’Eau de Cologne a traversé les époques et les frontières, comme en témoignent, à eux-seuls, les statistiques de la Maison 4711, qui confirme exporter son produit dans plus de 60 pays ! Un véritable succès du « Made in Germany » !

                        

                           

                                                               PHOTO  DE LA BOUTIQUE 4711 GLOCKENGASSE COLOGNE (ALL)  2001

     La recette est à base d'huiles essentielles : elle contient du romarin de la lavande, orange,citron, néroli et de l'alcool à 90%. Ce mélange est conservé dans des fûts de 6 mois à 1 an. La recette est conservée dans une chambre forte à Cologne. Il se vend 10 millions de bouteilles d'Eau de Cologne par année.

                     Romarin

                                                               
                       ROMARIN 

    En 1991 , on retrouve à Cologne 20 boutiques qui vendent de l'Eau de Cologne. En 1994, Well a acheté 90% de l'entreprise. L'eau de Cologne a eu pour adeptes ; Napoléon , Wagner et Goethe. Elle est exportée dans 120 pays. La Maison Roger Gallet a également commercialisé l'eau à partir de 1884 à Paris.

                                                  

    Je suis allée visiter Cologne en 2001, à l'entrée de la boutique il y a une fontaine d'eau de Cologne.On revient toujours de Cologne avec de l'eau de Cologne bien que ce soit facile de s'en procurer partout.

          


     

            

      

     

     

         

     

        

                    

     

     

       
               

                                                                                                                  

     

                      
              

           

                                                                        

                                                          

     

     

       

          

                                                            

     

     

       

     

              

     

          

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :