• La maison de Colette

    LA  MAISON  DE  COLETTE

     

    La maison natale de Colette (en 1873) connaît des aventures Après la dernière guerre, la célèbre bâtisse, maison de maître plantée au cœur du village bourguignon, a été vendue à un médecin qui l’a gardée presque intacte. L’un des fils l’habite, mais des problèmes de succession amènent la famille à s’en séparer. Cette fois, c’est la Société des amis de Colette (1) qui est en alerte. «Ce n’est pas une simple maison d’écrivain, lit-on sur la pétition qu’elle fait circuler. Elle a été si souvent évoquée et mise en scène par Colette qu’elle est devenue un peu la maison natale de tous ses lecteurs.»

    Mis en vente en février à 320 000 euros, évalué à 275 000 euros par les Domaines, le bâtiment cherche preneur à 1,5 million, vu l’intérêt suscité. «Façade classée, lieu empreint de poésie», claironne l’annonce. «Ce prix est délirant», soupire Foulques de Jouvenel, petit-fils d’Henry de Jouvenel (l’un des maris de Colette), qui rêve de voir la maison devenir un lieu dédié au souvenir de l’auteur des Claudine. «Un lieu vivant : on pourrait y transférer le Centre d’études Colette [actuellement à Auxerre, ndlr], y organiser des expos, des concerts, des lectures, des séminaires, des résidences d’écrivains.» Le musée Colette de Saint-Sauveur resterait en place, car la maison - dont la répartition des pièces et les façades n’ont pas changé depuis que Colette l’a quittée - n’est pas suffisamment grande pour tout accueillir. Là encore, le dossier est complexe, le conseil général de l’Yonne serait prêt à apporter 80 % du montant nécessaire à l’acquisition si la commune prenait en charge les 20 % restants. Mais celle-ci rechigne, les municipales approchent. Or sauver les maisons d’écrivains n’est pas électoralement très porteur. Et le pilote pourrait faire défaut, la Société des amis se voyant plutôt comme «la cheville ouvrière» du projet.

     

    Je viens de recevoir une nouvelle de "Nina", grand merci. A date, d'après l'Association des amis de Colette, ils ont eu 1500 signatures.

    Il y a peut-être de l'espoir !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :