• La maison Léonard

     

                   

           

          

    Daniel Tribouillard, Président-directeur général de la Maison Léonard.

    Daniel Tribouillard est un inventeur de styles et un Pygmalion des marques. Lorsqu'il débute chez Léonard Fashion, la griffe n'est pas encore reconnue. Daniel Tribouillard crée pour elle un procédé pour l'impression des pull-overs "Fully-Fashioned", avant de lancer sa première collection de vêtements en jersey de soie. Très vite, la marque Léonard s'exporte en dehors du Vieux Continent. D'abord aux Etats-Unis, puis au Japon, où l'on fait appel à Daniel Tribouillard pour la conception d'une ligne de kimono. En 1984, il présente sa première collection au Japon. Trois ans plus tard, c'est la consécration : Daniel Tribouillard devient Président Directeur Général du Groupe Léonard, qu'il a racheté. Il investit le Triangle d'or à Paris et poursuit sa fulgurante ascension en mettant au point la cravate réversible. 1992 voit la sortie de la première collection Léonard pour homme, suivie plus tard de la première collection Léonard Jeans. Nommé Président de la commission Art Création Diffusion du Conseil du Commerce Extérieur, Daniel Tribouillard règne sur un empire hors frontières.

              

    En 1960, Daniel Tribouillard  invente un procédé pour l'impression des pull-overs "Fully-Fashioned" et dépose un brevet international pour Léonard. En 1968, Daniel Tribouillard crée sa première collection en jersey de soie et ouvre sa première boutique exclusive, à Paris en 1970. En 1975, les premières collections de produits sous licences sont lancées. En 1983, le Japon demande à Daniel Tribouillard de concevoir une ligne de kimono. L'année suivante, sa première collection est présentée au Japon. La politique de licence s'affirme en 1985 et se caractérise par la multiplication de boutiques exclusives dans le monde. En 1987, Daniel Tribouillard rachète à Jacques Leonard  le groupe Leonard ainsi que ses filiales internationales et en devient la même année, Président Directeur Général. En 1992, une collection Leonard pour homme est créée. Et, en 1994, Leonard entre à la Fédération Française de la Couture. La politique d'ouverture de boutiques exclusives s'intensifie, et deux nouvelles boutiques s'installent à Macau et à Bangkok en 1997. Leonard totalise aujourd'hui 122 boutiques exclusives dans le monde. Le 2 février 2000, Leonard couture rachète Leonard Parfums. Leonard Parfums sort en octobre 2001 un nouveau parfum : Leonara, l’Orchidée puis une nouvelle Eau: Eau fabuleuse en avril 2002. Il y a 122 boutiques à travers le monde. Leonard couture a acheté Leonard Parfums en 2000. Le 1er créateur de la maison Philippe Leonard avait créé la section Parfums en 1969. Efficacité et dynamisme étaient les clefs de la réussite.

     

               

    L'orchidée est la fleur fétiche de Daniel Tribouillard PDG de la Maison Leonard.

    L'orchidée 2006. Parfum floral oriental. Parfum frais.

    Les ingredients:

     

    Les notes de tête

    Bergamote, pêche, cassis

    Les notes de coeur

    Jasmin, tubéreuse, orchidée

    Les notes de fond

    Cèdre, santal, vanille

     

           Orchidée

     

    Le flacon  (a pris 18 mois d'études). Le motif floral est un clin d'oeil aux imprimés sur tissus de la maison Leonard. Il évoque une fleur posée sur de la soie.

      

    Parfum BALAHÉ   1983.  Parfum ambré fleuri épicé.  Le nez :  Daniel Molière. Le flacon  : Serge Mansau. Parfum exotique, voluptueux. Pour la femme sensuelle, sophistiquée, jeune, dynamique.

    Les ingredients:

     

    Les notes de tête

    Bergamote, sauge, anis, ananas, prune

    Les notes de coeur

    Fleur d’oranger, jasmin, tubéreuse, ylang-ylang

    Les notes de fond

    Vanilla, vétiver, santal, musc

    Tubéreuse

     

    Je vous invite à visiter le site : http://www.leonard-paris.com/



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :