• Le parfum George Sand

     

     

     

             George sand

     

              

                

                George Sand en 1864. Photo de Félix Nadar

                                                       1804 - 1876

                                                                 

     

    George Sand est née à Paris au 46, rue Meslay le 1er juillet 1804.  

     

     

                                  Maison Natale de George S

                                     

                                                                                                                 46 RUE MESLAY PARIS                                      

                                                     

                                                                                                                        MAISON NATALE

     

                      

     

     

    Son nom à la naissance Amandine Aurore Dupin.

    Elle passa son enfance à Nohant.

     

                                           

                                                   

                                    

                                                                                                                    MAISON DE NOHANT

               
     

                                                                                           

     

                                  

                                                                                        

                                              

                                                                                           

     

                                                                                         

                                   

                                  

     En 1822, elle épouse le baron Casimir Dudevant. Elle a eu 2 enfants : Maurice et  Solange. Très vite elle quitte son mari. En 1831 paraît son premier roman : Rose et Blanche. Elle s'est inspirée du nom de son premier amant  Jules Sandeau pour son pseudonyme Sand. Elle fume le cigare et la pipe et elle a un penchant pour les vêtements masculins. En 1833-34 elle connaît une liaison avec Alfred de Musset. Elle connaît Franz Liszt et Chopin avec qui elle vivra 10 ans. Elle se lie d'amitié avec Flaubert et Théophile Gautier. Elle fréquente Jules et Edmond Goncourt. Elle décède à 72 ans à Nohant. Victor Hugo déclara en 1876 : "Je pleure une morte, je salue une immortelle".

     

                  

     

                  

                                      

                      

     

                            

                   

                                                                                              

                               PARFUM DE GEORGE SAND by Maitre Parfumeur et Gantier

                                                                                                                     

                                         

     A l'occasion du bicentenaire de sa naissance, Maître Parfumeur et Gantier  Jean-Paul Millet Lage a fait appel au nez : Nicolas de Barry. Jean-Paul Millet Lage vit l’univers du Parfum dans le respect de la tradition du savoir faire français ; loin des effets de mode du marketing, il imagine des parfums en puisant dans son imaginaire, tout en respectant l’authenticité de la marque dont ils porteront le nom.
    Jean-Paul Millet Lage est d’autant plus attaché à cette démarche qu’il la vit déjà dans le cadre de la prestigieuse marque : "MAÎTRE PARFUMEUR ET GANTIER".

    Nicolas de Barry a fait une grande recherche sur la vie de George Sand. Il a trouvé que George Sand cultivait à Nohant un jardin parfumé qui lui servait à composer des pots-pourris. L'écrivain adorait les fleurs. Elle était fascinée par les odeurs de la bergamote et du patchouli.

     

     

                                   patchouli inflamed skin

                                                                                                                                  PATCHOULI

                                                                

    Orangers, citronnelles, grenadiers, fushias, rosiers, tilleuls, cèdres, lauriers roses, géraniums, jasmin, iris, lilas  forment autour de la maison un nid parfumé. Après la rose-thé blanche, elle adore la rose d'un blanc rosé. Les parfums seront son principal luxe. Du patchouli avec Musset jusqu'à l'ylang-ylang avec Alexandre Manceau.

    En 1858 elle a commercialisé un parfum qui porte son nom. Elle aimait se frictionner avec cette eau offerte par la Maison Rafin 5, avenue Victoria. Cet amour des senteurs l'accompagnera toute sa vie. Nicolas de Barry a rencontré Christiane Sand qui lui a fait sentir un fond de flacon du parfum de George Sand. Un siècle et demi après il ne reste que la senteur d'ambre et de patchouli.

    George Sand aimait les odeurs fortes. Nicolas de Barry exploite donc  le patchouli, la rose, l'ambre et la bergamote. Il en résulte une eau séduisante et originale qui évoque l'anticonformiste de l'écrivain . Nicolas de Berry a découvert le côté très proche de la nature de George Sand. Le parfum de George Sand est sorti en tirage limité à 200 exemplaires numérotés.

     

     

     

                                          George sand écriture       

     

                                                                            George sand signature 

     

     

                           

            

     

                                                              

       

    Lettre de George Sand à Alfred de Musset


    Si vous la lisez normalement, vous verrez une très belle lettre d'amour.
    En revanche, si vous lisez juste une ligne sur deux, vous serez étonné de votre lecture!
    Je n'ai pas pu trouver avec certitude si la lettre est authentique ou bien un canulard fabriqué plus récemment. Il existe d'ailleurs plusieurs variantes qui circulent sur internet (et des estimations qu'elle a été adressée également à Chopin ou à Franz Liszt). En revanche il est rare de trouver les deux réponses successives et un tel programme de décodage.

    Pour plus de détails sur cette correspondance amoureuse, je vous suggère le bouquin Lettres d'amour de Georges Sand et d'Alfred de Musset.

     

               

    "Je suis très émue de vous dire que j'ai
    bien compris l'autre soir que vous aviez
    toujours une envie folle de me faire
    danser. Je garde le souvenir de votre
    baiser et je voudrais bien que ce soit
    là une preuve que je puisse être aimée
    par vous. Je suis prête à vous montrer mon
    affection toute désintéressée et sans cal-
    cul, et si vous voulez me voir aussi
    vous dévoiler sans artifice mon âme
    toute nue, venez me faire une visite.
    Nous causerons en amis, franchement.
    Je vous prouverai que je suis la femme
    sincère, capable de vous offrir l'affection
    la plus profonde comme la plus étroite
    en amitié, en un mot la meilleure preuve
    dont vous puissiez rêver, puisque votre
    âme est libre. Pensez que la solitude où j'ha-
    bite est bien longue, bien dure et souvent
    difficile. Ainsi en y songeant j'ai l'âme
    grosse. Accourrez donc vite et venez me la
    faire oublier par l'amour où je veux me
    mettre."


     

     "Quand je mets à vos pieds un éternel hommage
    Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
    Vous avez capturé les sentiments d'un cour
    Que pour vous adorer forma le Créateur.
    Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
    Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
    Avec soin, de mes vers lisez les premiers mots

     

    Message codé dans cette lettre ci-dessus :

    "Quand je mets à vos pieds un éternel hommage. Voulez
    -vous qu'un instant je change de visage ?
    Vous avez capturé les sentiments d'un cour. Que pour vous adorer forma le Créateur.
    Je vous chéris, amour, et ma plume en délire. Couche
    sur le papier ce que je n'ose dire.
    Avec
    soin, de mes vers lisez les premiers mots
    Vous saurez quel remède apporter à mes maux."



    La réponse de G. Sand :


    "Cette insigne faveur que votre cour réclame
    Nuit à ma renommée et répugne mon âme."


    Message codé de cette lettre :


    Cette insigne faveur que votre cour réclame
    Nuit à ma renommée et répugne mon âme.

    Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

     

     

     

    LE  PARFUM  DE  L'ÂME  C'EST  LE  SOUVENIR.   (George Sand)

     

    Très beau site  http://www.georgesand.culture.fr/fr/ar/ar00.htm

     

                               

                                                   

                      

                  

     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                        


  • Commentaires

    1
    visiteur_Nina
    Jeudi 22 Novembre 2007 à 16:33
    Je suis ravie de lire cet article, j'aime beaucoup George Sand j'ai visité sa maison à Nohant cet été mais je ne connaissais pas l'histoire de son parfum, ça me donne envie de faire une petite exposition sur le sujet (je travaille dans une bibliothèque). Votre blog est un enchantement.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :