• Les parfums Diptyque

     

         Femme aux coeurs

      

    Ouverture de la Maison Diptyque en 1961. Les trois amis fondateurs sont :  Desmond Kox-Leet, Christiane Gautrot et Yves Coueslant. En 1963, on a crée des bougies. En 1968, ce sont les eaux de toilette. Aujourd'hui on en compte 16. Il y a quelques années, les trois amis fondateurs de Diptyque, avaient déjà imaginé une bougie au lierre dont ils aimaient la fraîcheur, la vivacité et la douce amertume. Les lilas, la maison d'Yves Coueslant, découverte un jour par hasard avec Desmond Knox-Leet, sur une route de Normandie près de Trouville, une maison simple avec une histoire : C'est l'ancienne poste d'Hennequeville d'où Marcel Proust, lorsqu'il séjournait aux Frémonts chez ses amis Baignères et Finaly, expédiait ses télégrammes et son courrier. Un atelier de peintre et une grande pièce vitrée comme un jardin d'hiver, où l'on se tient toujours, face à la mer et au jardin à l'anglaise, très fleuri, luxuriant, ordonné par endroits, et du fait du terrain, plus sauvage quand il descend vers la falaise. Près du bassin, le lierre. Il recouvre un mur entier à peine derrière ses feuilles le profil d'un guerrier romain. Les souvenirs heureux demeurent là comme les tableaux de Desmond. Pour Christiane Gaiutrot, le lierre évoque l'île de France, ses forêts ombragées de feuillus, les bordures de cours d'eau et surtout La Ferté-Alais avec la maison de famille, les murs revêtus de lierre entourant le jardin jusqu'au petit canal. Ce lierre, elle le respire intensément lorsqu'il exhale une fraîcheur odorante indéfinissable. Ce lierre qui les a tant touchés l'un et l'autre, se révèle dans la nouvelle eau de toilette de Diptyque. Comme un retour aux sources, Eau de Lierre évoque le souvenir de ces journées heureuses avec la fraîcheur d'une brise légère.

    Adresse de la maison Diptyque    34 Boulevard St-Germain. Paris.

    On compte 16 créations d'eaux de toilette.

    Les flacons sont sobres et élégants.

            

                                                                              DIPTYQUE  34 BOULEVARD ST GERMAIN

                                                                         

    Feuilles de lierre, cyclamen, géranium, poivre vert, ambre gris, palissandre, musc

     

                                                                                Cyclamen

        

                      

    Ecorce d'orange amère, lavande, musc, plantes aromatiques.

    Une eau bucolique évoquant la campagne.

    Ces produits sont en vente dans toutes les grandes villes.

    Il ya des boutiques à Londres, Boston, San Francisco.

     

    La marque Diptyque doit son nom aux deux vitrines du local du 34 Boulevard S. Germain à Paris près du restaurant la "Tour d'Argent". Tout a commencé dans les années 60. Aujourd'hui Diptyque propose, à travers le monde, pas moins de cinquante six senteurs. Chaque bougie se voit attribuer un nom évocateur, à l'instar de Maquis la nouvelle senteur ensoleillée de la marque, qui fait entrer la Corse dans votre maison et fait actuellement un tabac. Ou encore Figuier, Lavande, Tubéreuse. Jean-Claude Bulins a pris les rênes de la marque depuis plus de 20 ans et s'attache à offrir des produits raffinés et de qualité. Les mèches sont fixées une à une à l'aide d'une colle spéciale, la qualité de la cire choisie est irréprochable. Chacune des senteurs a son code couleur. Il se vend un demi-million de bougies par an.

                 

                                                                                                                                  

    L'EAU DE L'EAU

    Une fraîcheur épicée pour agiter les sens. L'Eau de l'Eau  évoque tout en transparence L'Eau, la première des eaux de Diptyque, créée en 1968. Sur les notes vives d'une Cologne gorgée de mandarines, s'épanouit un coeur sensuel d'épices et de fleurs. Puis le baume de benjoin arrondit le sillage persistant du bouquet d'origine de l'Eau.

    L'EAU DE NEROLI

    Une eau sensuelle à l'empreinte opulente de zestes et de fleurs. Une ode au soleil, à la dolce vita, aux siestes d'été à l'ombre d'un verger du sud de l'Italie. Parmi les agrumes, se pose une bergamote fraîchement cueillie, pétillante et claire. Le néroli, la fleur d'oranger, le géranium d'Egypte et plus loin encore, muscs blancs et bois de cèdre vibrant apportent la sensualité à cette eau.
     
    L'EAU DES HESPERIDES
     Une eau espiègle et agreste, à la fraîcheur verte et contrastée. Un brin provocatrice, on s'y risque comme dans un jardin défendu.Ses notes hespéridées, orange amère, sont mélangées aux aromatiques, thym rouge et romarin. Quand elle se voit surprendre par les menthes intenses et poivrées. Sensuel et solaire, c'est un absolu d'immortelle qui ponctue cette eau pas si sage. Flacons de 200 ml accompagnés d'une pompe 97 Euros.
     

                    

       

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :