• Les parfums L.T. Piver

     

                  Femme aux étoiles

      

       

    Créé à la fin du XIX ème siècle, ce jus exceptionnel renaît aujourd’hui dans une version originale. Très gentleman – farmer, cette composition s’inspire de l’odeur de cuir des bottes de cosaques, imperméabilisées avec de l’écorce de bouleau. La note cuir, envoûtante et d’une irrésistible élégance, s’accompagne d’accents toniques et hespéridés - mandarine et bergamote- qui déposent sur la peau un voile de fraîcheur. Mais aussitôt des touches boisées et épicées prennent le relais avant que le miel ne vienne distiller toute sa douceur. Cette fragrance complexe qui se livre discrètement, exhalant au fil des heures toute sa splendeur, s’épanouit dans un flacon très structuré, aux lignes robustes, inspirées par la période constructiviste Russe. Un univers convivial, raffiné, jamais ostentatoire. Le luxe absolu

     

                      Ecorce de bouleau, clé de l’accord Cuir de Russie

    En parfumerie, l’accord Cuir de Russie désigne une note fumée, pyrogénée, que l’on peut recréer à partir d’huile essentielle de bouleau. La légende dit que le Cuir de Russie est né quand un guerrier Cosaque, chevauchant à travers les immenses steppes russes, eut ‘l’idée de frotter ses bottes de cuir contre l’écorce des bouleaux afin de les imperméabiliser’.

         

                     

                   

                                                                                    JE POSSÈDE CE PARFUM POMPEIA 29-05-07

    <p-body align="justify"></p-body> <p-body></p-body> <p-body></p-body> <p-body></p-body>Synonyme depuis plus de deux siècles de fragrances raffinées, originales et indémodables, L.T. Piver continue à incarner aujourd’hui, à travers son savoir- faire incomparable et ses notes élégamment parfumées, un univers riche en émotions, en rêves et en séduction. Un véritable défi à une époque où l’éphémère règne en maître ! De la Cour de Louis XVI au XXIème siècle, itinéraire d’une marque mariant avec succès classicisme et modernisme, tradition et constante évolution...

    Tout commence en 1774, à Paris, avec une parfumerie baptisée "A la Reine des Fleurs".
    A la tête de cette boutique : Michel Adam, un homme dynamique qui réussit en quelques années à s’imposer comme fournisseur officiel de la Cour de Louis XVI puis, dans la foulée, des Cours étrangères. Esprit de famille oblige, son fils lui succède en 1799 avant de laisser la place à un proche parent, Pierre Guillaume Dissey, puis à la dynastie des Piver, inaugurée avec Louis Toussaint Piver.

    L’enseigne L.T. Piver prend son envol et part à la conquête du monde. C’est le début d’une formidable réussite. Des succursales sont créées en Angleterre, en Belgique, en Espagne, en Autriche, en Russie, au Brésil. Au XIX ème siècle, on compte plus de cent implantations L.T. Piver dans le monde ! A Paris, de nombreux magasins de détail s’ouvrent. Parmi les clients les plus fidèles, on trouve aussi bien Sarah Bernard que la famille Bonaparte. Côté fabrication, une usine de traitement des fleurs s’installe à Grasse et une autre à Aubervilliers, spécialisées dans la fabrication de différents produits cosmétiques. En 1926, 1500 ouvriers y travaillent, produisant quotidiennement quelque 50 tonnes de produits. Il faut dire que la maison Piver ne manque pas d’imagination pour lancer, parallèlement aux multiples senteurs à base d’essences précieuses, des lignes très complètes de produits de beauté et d’hygiène : gants et colifichets parfumés, poudres de riz, savons au suc de laitue ou à la guimauve, crème d’amande, lait d’iris... Un esprit d’innovation récompensé par un accueil exceptionnel lors des Expositions Universelles ou Coloniales ainsi que par de multiples médailles, prix et autres distinctions.


     "Trèfle Incarnat", premier parfum contenant des huiles essentielles de synthèse à l’illustre "Cuir de Russie" en passant par des jus mythiques comme "L’ Eau de Cologne des Princes", "A la Reine des Fleurs", "Pompeia", "Floramye", "Héliotrope Blanc" ou "Rêve d’Or" : autant de créations remarquables qui ont participé à l’histoire de la parfumerie française. Certaines d’entre elles, lovées dans des flacons prestigieux taillés dans le cristal, arborant des signatures aussi renommées que Lalique ou Baccarat, sont vite devenues des objets de collection très recherchés. Et ce n’est pas un hasard si L.T. PIVER figure, dans toutes les expositions consacrées au parfum, aux côtés d’autres marques illustres comme Guerlain, Houbigant, Coty, Coudray ou Lubin.

    Le produit de synthèse pour le parfum " Trèfle Incarnat "  1898 est le salicylate d'amyle.


                                                       

                   

                    

                    

     Eventail publicitaire de forme fontange édité pour le parfum Pompéia de L.T. Piver.
    Jolie feuille signée Guy Arnoux d'une scène de Pierrot, Arlequin et Colombine.
    Monture en bois naturel.
    Très bon état - Dimension (hauteur totale, garde + feuille : 25 cm

           LT PIVER / Volt

                                                                     

                                                                                                                     

                                                                                      

    À VISITER SANS FAUTE :  http://www.piver.com/FR/menu_fr.htm

     

                                                                                                     

     

     


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :