• Les roses, la tubéreuse, le jasmin, Ylang-ylang, l'iris, l'oeillet

     

                                

           Rose
     

                                                

                                                                     Roses animées          

     

                                                                     

                   

    La poétesse grecque Sapho l'avait baptisé la " reine des fleurs ". La rose chou ou rose du peintre, également appelée rose de mai, était une rose cultivée, exclusivement pour la parfumerie; on cultive maintenant beaucoup d'autres variétés. La région de Kazanlak en Bulgarie produit des roses de Damas en grande quantité; l'Egypte et le Maroc sont également d'importants producteurs. On a identifié 17 parfums de rose différents. Il faut environ 500 kg de roses pour obtenir 500 g. d'essence; le rendement en absolue est de 0,03 % seulement. Les trois quarts des parfums de qualité renferment de l'essence de rose. Les anglais d'Angleterre aiment les roses. Au Canada on associe les roses au salon funéraire. Mais on a compris récemment qu'elles avaient un autre rôle. La rose est très importante en parfumerie

                         

                                                                 

        

     

                                                                  

     

    LA CONCRÈTE        :  Produit concentré issu de l'extraction des huiles essentielles par solvants volatils.

    L'ABSOLU (ES) : Produit obtenu après extraction de la substance cireuse de la concrète.  L'absolu étant très dispendieux, les parfumeurs préfèrent la concrète. Y a-t-il une oreille assez fine pour entendre le soupir des roses qui se fanent. Une rose d'automne est plus qu'une autre exquise (Agrippa d'Aubigné). La main qui garde une rose en garde à jamais le parfum.

                               

             

     

                                                          Rose Ghislaine de Féligonde

     

                                                                       LES ROSES PARFUMÉES "GHISLAINE DE FÉLIGONDE"

                                                                                     ELLES CHANGENT DE COULEURS !     

                                                                                            C'EST MON COUP DE COEUR.    




                                                                        Roses animées






                  

                  


                               




           




                    Tubereuse

     La tubéreuse (Polianthes tuberosa) est une plante herbacée. Originaire du Mexique , elle a été introduite en Europe puis en Asie à partir du XVI ième s. . Elle était autrefois abondante dans la région de Grasse, mais elle n'y est plus cultivée aujourd'hui, sinon dans les jardins, et c'est en Inde  que les récoltes sont les plus abondantes. La tubéreuse est surtout utilisée pour la fleur coupée et pour la parfumerie. On peut aussi la cultiver en pot, tout en sachant que son bulbe ne fleurit qu'une fois.

    L'essence naturelle de tubéreuse, qui a une note de cœur (moyennement volatile), est obtenue par la technique de l'enfleurage à froid : les fleurs sont déposées sur des plaques enduites de graisse inodore, puis on laisse cette graisse s'imprégner de leur parfum. L'opération se continue avec de nouvelles fleurs jusqu'à saturation de la graisse. Celle-ci est alors traitée avec un solvant tel que l'éthanol, pour obtenir une pâte qu'on appelle « concrète », qui donnera ensuite l'essence dite « absolue ».

    Au résultat, on obtient une odeur très capiteuse, d'une telle force qu'il faut l'utiliser avec parcimonie dans le dosage des parfums. La tubéreuse entre notamment dans la composition de Poison, un parfum créé en 1985 pour la maison Christian Dior. Elle est également confectionnée par les Parfums Caron dans son dernier opus : Tubéreuse, crée en 2003 par le nez de la Maison : Richard Fraysse.

    Cette odeur capiteuse, persistante, un peu inquiétante, est également présente dans la fleur fraîche, Zola, allant même jusqu'à écrire dans nana que « quand les tubéreuses se décomposent, elles ont une odeur humaine. » Il faut dire que la tubéreuse présente une étrange particularité : ses fleurs continuent de renouveler leurs particules odorantes pendant plus de 48 heures après avoir été cueillies.

    Parmi les anecdotes historiques, on dit que Madame de La Vallière, maîtresse de Louis XIV, faisait mettre dans sa chambre des bouquets de tubéreuses. En effet, la tubéreuse passait pour incommoder les femmes enceintes, et elle voulait prouver à la reine qu'elle n'était pas enceinte. En Italie enfin, on interdisait aux jeunes filles de se promener le soir dans les jardins où poussait la tubéreuse, car elles n'auraient pas su résister aux jeunes gens, eux-mêmes grisés par son parfum érotique.







           






               Jasmin



     Le jasmin est, avec la rose , une des deux fleurs reines de la parfumerie. Son nom vient de l'arabe yâsamîn, lui-même emprunté au persan. La fleur pousse sur un arbuste appartenant à la famille des Oléacées, surtout cultivé en Inde , dont il est originaire, et en Egypte. Parmi plus de 200 espèces, les jasmins les plus utilisés en parfumerie sont Jasminum grandiflorum, Jasminum officinale et Jasminum odoratissimum. Les autres espèces sont pour la plupart cultivées dans les jardins comme arbustes d'ornement.

    Outre l'Inde, l'un des principaux producteurs de jasmin a toujours été la Chine. Mais l'arbre s'est aussi adapté en Europe méditerranéenne : Jasminum grandiflorum est appelé couramment jasmin d'Espagne, et la ville de Grasse, depuis le milieu du XVII ième s, s'est lancée dans la culture du jasmin. La récolte du jasmin de Grasse (aujourd'hui devenu rare) se déroule pendant le mois d'août. Les fleurs doivent être cueillies juste avant l'aube et traitées le plus rapidement possible.

    Pour obtenir un kg d'essence absolue de jasmin, il faut recueillir environ sept millions de fleurs. Autant dire que le jasmin naturel est cher, réservé aux parfums de luxe, dont la plupart eux-mêmes préfèrent employer une version synthétique. La maison Patou continue malgré tout de l'utiliser. Il faut dire que le jasmin, mêlé à la rose, avait fait le grand succès du parfum Joy 1930, pour lequel Jean Patou disait qu'il fallait 10 600 fleurs de jasmin pour produire une once de parfum.

    Le jasmin est à l'origine du prénom arabe féminin Yasmina (également Yasmine, Yassmine).

    Damas est la ville du jasmin par excellence tant cette fleur est cultivée dans chaque maison, au pied de chaque immeuble.













    Ylang ylang

    L’ylang-ylang est un arbre, au feuillage persistant, taillé à 2-3 m de haut en culture mais pouvant atteindre 25-30 m dans son milieu naturel d’origine. Il possède une couronne largement étalée. Sa croissance est très rapide les premières années puisqu’elle peut atteindre les 2 à 5 mètres par an.

    Les feuilles alternes, entières, coriaces, de 8-20 x 4-8 cm, d’un vert vif à la face supérieure, sont disposées très régulièrement le long de longs rameaux. Les nervures sont très marquées.

    Les fleurs axillaires, solitaires ou en grappes, portées par un pédoncule de 2,5-5 cm, sont composées d’un calice à 3 lobes de 6 mm réfléchis, de 6 longs pétales en lanières, pendants, disposés sur deux cercles et de nombreuses étamines disposées en spirale ainsi que de nombreux carpelles libres. Les pétales dégagent une odeur pénétrante, épicée rappelant les œillets, les narcisses et le jasmin. Les pétales d’abord blancs, prennent ensuite une teinte verdâtre puis virent au jaune tandis que leur base se colore en rouge. La floraison s’étale sur toute l’année mais elle est plus abondante durant la période chaude et humide.

    L’essence d’ylang-ylang est destinée à la préparation des certains parfums de luxe, de produits cosmétiques et de produits destinés à l'aromathérapie.

    Cet arôme a été rendu célèbre en 1926 par Coco Chanel avec le parfum Bois des Iles puis 1938 par Patou avec Joy. Il rentre aujourd'hui dans les notes de base de nombreux parfums









                             


                          Iris





    L’iris est une plante vivace à rhizomes ou à bulbes de la famille des Iridacées (dont fait également partie le crocus). Le genre Iris contient 210 espèces et d'innombrables variétés horticoles. On trouve souvent dans les jardins des Iris germaniques

    Certaines espèces sont très recherchées en parfumerie pour leur rhizome
    , dont on extrait l'essence d'iris et son principal composant, l'irone. Ce sont Iris germanica avec surtout sa forme blanche plus connue sous le nom d'iris de Florence et Iris pallida, cultivé en Italie et au Maroc . Il semble que la mode de l'iris comme parfum ait été lancée par Catherine de Medicis. Au XVII ième s., on l'utilisait en poudre pour les cheveux : le rhizome était pilé, puis tamisé, donnant une poudre qui sentait très bon la violette, propriété due à l'irone. Après avoir été un moment considéré comme démodé, l'iris entre toujours aujourd'hui dans la composition de nombreux parfums, associé aux notes florales ou comme note de fond.






                          


                                                                        



                                               Oeillet




    On appelle « Œillets » diverses plantes herbacées, souvent utilisées comme plantes ornementales ou « fleurs à couper ». Les pétales de leurs fleurs (ou inflorescences) sont généralement dentés, découpés voire laciniés.


    Cette plante herbacée vivace de la famille des cariophyllacées, au parfum prononcé, dont un certain nombre d’espèces sont cultivées en serre pour leurs fleurs, solitaires ou groupées, tandis que d’autres sont des plantes ornementales de jardin.







                   




                                                                      

         


                                                                     Violette




    En parfumerie, pour le célèbre parfum de violettes; c'est une fleur au parfum envoûtant et suave auquel certains ont prêté un pouvoir aphrodisiaque.


    http://pagesperso-orange.fr/n.casbas/textes/toulouse.htm




                          
                         



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :